Interview de Sylvester Stallone sur Rambo 4 provenant du Télé Star

Publié le par ThE_vAn

Dix-neuf ans après Rambo III, il repart en mission

SYLVESTER STALLONE

« Rambo 4, c’est mon tournage le plus dur ! »

Beverly Hills, Loin de la jungle équatoriale d’où il revient après avoir tourné un nouveau Rambo, Sylvester Stallone évoque le succès de Rocky Balboa sorti l’an dernier. Autant dire qu’à 60 ans, l’acteur n’a jamais été aussi bien…dans son treillis.

 

TELE STAR : Avez vous été surpris par le succès de Rocky Balboa l’an dernier ?
SYLVESTER STALLONE :
Je l’ai écrit en pensant au public de ma génération alors que ce sont les jeunes qui se sot déplacés, eux qui ne connaissaient pas Rocky. C’est un mystère ! En revanche, ce sont les adultes qui achètent le DVD !

 
C’est ce succès qui vous a permis d’enchaîner sur un nouveau Rambo ?
Croyez-le ou pas : nous devions tourner Rambo en premier. Mais je pensais qu’il était préférable de revenir sur le devant de la scène avec un personnage comme Rocky. Ce qui est sûr c’est que le succès du film nous a permis d’obtenir un budget plus conséquent pour Rambo. L’équipe de tournage de Rocky était de 60 personnes. Pour Rambo, nous étions 550 !

 
Le tournage est-il terminé ?
Oui, et ce fut le plus difficile de toute ma carrière !

 
Pourquoi ?
Je souhaitais un film apocalyptique mais réaliste. J’ai donc appelé le département d’Etat pour leur demander quel était l’endroit dans le monde où la violence était la plus présente. Ils m’ont parlé de la Birmanie. Il y sévit une guerre civile dans laquelle s’affrontent différentes ethnies depuis au moins soixante ans. On y répertorie même des actes de cannibalisme…

 
Alors, quel est le scénario de ce nouveau Rambo ?
Des missionnaires tentent de se rendre là-bas en apportant des médicaments et de l’argent ? C’est là que Rambo, qui s’est retiré dans la forêt, entre en scène. Il va accompagner ces missionnaires qu’il prend pour des crétins parce qu’ils sont venus sans armes.

 
Votre famille vous a-t-elle accompagné sur le tournage ?
Ils sont venus me rejoindre quelques jours. Mais ils sont vite repartis tellement ils étaient horrifiés. Il faisait 40°C et il a beaucoup plu. Il y avait des bestioles partout. Notamment des serpents… Idéal pour le film, mais pas pour un séjour en famille.


 


Publié dans Articles de magazines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kamal 29/09/2007 23:48

STALLONE n'est pas seulement un héros de film. Il est l'HEROS

SARA 22/09/2007 22:14

rfanchement j'adore les film de SYLVESTER STALLONE c le maiheur il réste le maiheur j lé conné tous de roky bambo touss c un acteur de qualité
bnne continuation
sarita ;)